Droit et justice reconfigurés par les technologies du numérique

Christophe Mondou

Enseignant-chercheur

Date / Heure : jeudi 22 février 2024 à 18:00

Lieu : Auditorium du Palais des Beaux-Art


Christophe Mondou, est enseignant-chercheur à l’université de Lille, spécialisé sur les questions de l’impact des nouvelles technologies sur le service public avec notamment le développement d’un service public augmenté. Auteur de différentes contributions sur l’administration augmentée ou l’impact du numérique sur le droit, le service public.
Responsable du développement des pratiques pédagogiques de la FSJPS et responsable d’un master 2 administration publique parcours métiers de l’administration territoriale.

Les technologies numériques, notamment l’intelligence artificielle, générative ou non, entraînent des bouleversements dans le domaine du droit et de la justice. Les professions juridiques commencent à connaître de véritables évolutions voire révolutions dans leur méthode de travail avec l’arrivée de Chat GPT ou de la blockchain. Mais les enjeux concernent aussi le travail de fond mené par un juriste (qu’il soit avocat, notaire ou juge) notamment avec la manipulation de données de masse qui peut donner lieu à certaines prédictions (comme par exemple avec ce que l’on qualifie de justice prédictive). Dès lors, quelle place faut-il conserver à l’humain dans ces domaines, sachant qu’il est quasiment impossible d’empêcher ces technologies de progresser et de prendre la place de l’humain dans les tâches répétitives mais aussi maintenant dans celles de rédaction voire même de réflexion !