Inégalités territoriales et populisme

Hervé Le Bras

Polytechnicien, démographe, directeur de recherches émérite à l’Institut national des Études Démographiques (INED), directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS).

Date / Heure : dimanche 09 décembre 2018 à 10:30 - 12:00

Lieu : Salle Alain Colas


Des inégalités importantes existent en France entre les territoires. Elles sont souvent résumées par l’opposition entre métropoles et périphéries. C’est une simplification abusive. Il existe de fortes différences à l’intérieur même des métropoles (les quartiers prioritaires), entre les métropoles et de plus fortes encore entre les périphéries. Non seulement la situation est très variable selon la distance à la métropole, où se succèdent première couronne, cités, périurbain, rural, rural profond, mais aussi entre régions. La proportion de pauvres, de jeunes sans diplôme ou au chômage est ainsi deux fois plus élevée dans le Languedoc qu’en Vendée. Ces différences ont d’importantes conséquences politiques. Les zones les moins bien loties et les plus à l’écart ont tendance à se tourner vers les partis populistes. Le phénomène n’est pas propre à la France. On l’observe en Allemagne, en Grande-Bretagne, aux États-Unis.

VIVRE ENSEMBLE/FAIRE SOCIÉTÉ