Vivre ensemble dans les limites écologiques

Luc Semal

Maître de conférences en Science politique au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et chercheur au Centre d’écologie et des sciences de la conservation.

Date / Heure : jeudi 07 février 2019 à 18:00 - 19:30

Lieu : Auditorium du Palais des Beaux-Arts


Depuis les années 1970, l’idée s’est imposée que les sociétés humaines sont confrontées à une crise écologique globale. Cela recouvre un cumul de phénomènes pointant les limites d’une civilisation fondée sur la croissance : surexploitation et finitude des ressources, érosion de la biodiversité, réchauffement global, etc. Cette perspective des limites constitue un défi inédit, tant le projet moderne de progrès et d’abondance s’en trouve questionné. Quels projets imaginer dans ce contexte de finitude ?  Que pourrait signifier « vivre ensemble » au temps des limites écologiques ? Les théories de la « démocratie écologique » s’attellent à répondre à ces questions, en réfléchissant à la mise en cohérence.

VIVRE ENSEMBLE/FAIRE SOCIÉTÉ