Vivre ensemble en Turquie, entre communautés, entre réformateurs et conservateurs, avec l’Europe.

Nil Toulouse

Professeur des Universités (Université de Lille)
Vice-présidente recherche Droit – Économie-Gestion.

Date / Heure : jeudi 31 janvier 2019 à 18:00 - 19:30

Lieu : Auditorium du Palais des Beaux-Arts


Depuis sa fondation en 1923, la Turquie a traversé un demi-siècle marqué par des avancées démocratiques majeures. Néanmoins, cette période a également été marquée par trois coups d’État militaires affirmant la mainmise du régime kémaliste sur le fonctionnement des institutions. La République turque a dû faire face à des crises menaçant parfois les bases même de son existence : l’aggravation du problème kurde, l’affaiblissement des institutions démocratiques, les crises économiques majeures, l’état médiocre des relations avec l’Union européenne… C’est dans ce contexte qu’il faut appréhender la prise du pouvoir par le Parti de la Justice et du Développement (AKP). Des réformes entreprises tant sur le plan intérieur qu’extérieur ont laissé espérer un renforcement des traditions démocratiques. Elles ont permis de relancer des négociations d’adhésion avec l’Union européenne. Cependant cette période qui a fait naître tant d’espérances semble s’être achevée depuis le début de la présente décennie, comme le suggèrent de nombreux évènements : l’arrêt du processus de paix, la transformation des institutions, la répression des opposants et plus récemment la mise en place d’un système présidentiel autoritaire. Retour aux années sombres ? Autant de questions que nous soumettons à Nil Toulouse et à quelques universitaires contraints à l’exil qu’elle invitera pour débattre avec nous lors de cette conférence.

 

VIVRE ENSEMBLE/FAIRE SOCIÉTÉ