Éditorial

De Yves Faure
Président de l’Université populaire de Lille

et Marie Cauli
1re Vice-Présidente de l’UpL

[entre parenthèses]
et points d’interrogation ?

Nous vivons un contexte inédit qui, s’il nous a laissé sidérés pendant de longues semaines, ouvre une opportunité unique à l’Université populaire pour de nouveaux développements, car les pratiques culturelles et notamment nos offres de conférence n’ont pas disparu : elles se sont transformées.

Avant le confinement, nombre de nos adhérents s’adonnaient à des activités variées : associatives et culturelles, sans oublier le jardinage, le sport et le bricolage ; ils se pressaient à nos rendez-vous comme pour une respiration dans leur agenda bien rempli. Aujourd’hui, le temps libre à utiliser chez eux les a incités à se déporter davantage sur des services en ligne et virtuels. Globalement, 70% des personnes ont consommé des contenus en ligne. Par ailleurs, une accélération s’est faite aussi dans les usages des équipements informatiques. Et si les seniors étaient décrits comme peu coutumiers du fait informatique, de grands progrès dans la manipulation des outils ont pu être constatés. Tout est donc presque prêt pour apprécier d’autres formes de diffusion du savoir.

C’est pourquoi nous avons adapté nos programmes et vous pouvez visionner des conférences enregistrées chaque fois que cela est possible. Nous vous proposons des liens qui ouvrent vers des compléments d’information afin de poursuivre notre partage des connaissances. Vous pouvez découvrir une sélection de conférences d’auteurs prévus au programme, conférences bientôt interactives. Celles-ci peuvent apparaître comme des activités de substitution temporaires, mais retrouver le chemin de nos lieux de diffusion reste encore lointain tant il est empreint de conditions.

Ces conditions sont en premier lieu les directives politiques et sanitaires en matière de regroupement de personnes, de distance sociale, d’occupation des salles. Elles sont surtout celles de nos adhérents, entre souhait de retrouver le monde d’avant et la crainte de prendre des risques pour leur santé. Il nous faut donc retrouver un équilibre dans un contexte inconnu. Face à l’attentisme qui nous contraint à court et moyen terme ou au sentiment de frustration de rendez-vous manqués, nous vous invitons à tirer parti des atouts forts qu’apporte le numérique. Oublions pour un moment le déficit social, humain, convivial, découvrons des auteurs, des contenus que seul le numérique avec son offre pléthorique peut nous faire entrevoir. Faites connaître autour de vous telle vidéo en ligne pour toucher des publics qui habituellement ne peuvent assister à nos conférences « en direct », recrutons de nouveaux publics autour de pépites de la pensée ; celles-ci sont plus que jamais nécessaires pour comprendre notre monde incertain.

Enfin, c’est aussi de votre soutien que nous avons besoin. Cette année, nous n’avons pu ouvrir notre campagne d’adhésion comme nous le faisions traditionnellement à l’ouverture de la saison et la reprise de nos conférences. En effet, si les alternatives que nous vous proposons ne remplacent pas nos rendez-vous habituels, ils sont malheureusement coûteux et un certain nombre de charges demeurent. C’est pourquoi nous vous proposons pour cette année une adhésion de soutien exceptionnelle de 15 euros (incluant de fait les conférences à venir dont on espère qu’elles se tiendront le plus vite possible dans nos salles habituelles). Vous trouverez à la rubrique « Renseignements » toutes les informations pour soutenir l’UpL.